Earthsong Eco-Neighbourhood

Earthsong est un écolieu particulier puisqu'il fut le premier éco-quartier de Nouvelle-Zélande, et aussi le seul éco-quartier sur notre route alternative. Alors que beaucoup d'écolieux cherchent à se retirer des grandes villes pour rejoindre un cadre plus calme, le défi des éco-quartiers est de créer l'harmonie là où ils sont.

Earthsong a été créé en 2001 et a choisi de s'installer dans le quartier Ouest d'Auckland et on y compte près de 70 résident·e·s sur un total de 1,6 hectares. 

Un quartier entièrement piéton

Il n'y a des places de parking qu'à l'entrée de l'éco-quartier car ici, on se déplace à pieds pour offrir un environnement plus sécurisé et moins pollué aux enfants. Le site comporte 32 logements, et un grand espace vert au milieu du lieu permet à chaque résident·e de venir se ressourcer ou aux enfants de jouer en liberté.  

Les alternatives

Prise de décision

Dans les alternatives utilisées, ce qui a retenu notre attention se trouve au niveau de leur outil de décision. En effet, cette communauté fonctionne au consensus pur, ce qui est impressionnant vu le nombre de personnes vivant ici ! Comment cela fonctionne-t-il ? Les habitant·e·s ont trouvé et adopté un système basé sur des cartes de couleur allant du vert au noir. Chaque carte de couleur a une signification bien particulière selon que l'on se trouve dans un processus de discussion ou de décision. Par exemple, lors de la prise de décision la couleur verte signifie que l'on est complètement d'accord avec la décision. En revanche, la couleur rouge signifie que nous avons une difficulté sérieuse et que nous allons bloquer le consensus. Tout l'enjeu est de prendre en considération toutes les difficultés et émotions du groupe et de travailler sur elles afin de débloquer un consensus, après discussion, dans la prise de décision.

Il s'agit d'un système assez lourd à mettre en place mais il prouve son efficacité au quotidien puisque la communauté l'utilise depuis bientôt 15 ans. 

Un bâtiment partagé

 

Au centre de l'écoquartier, un bâtiment a été construit pour mettre en commun des pièces complémentaires aux maisons individuelles. Ainsi, c'est dans ce bâtiment que l'on trouve les salles de jeux pour enfants : une pour les jeunes enfants et une pour les adolescent·e·s. On y trouve aussi une buanderie dans laquelle machines à laver et sèches-linge sont partagés par tou·te·s les habitant·e·s, une grande cuisine et une grande salle pour organiser les repas collectifs de la communauté ainsi que des anniversaires, des réunions et d'autres événements, une bibliothèque qui fait office de salle de repos, un piano, une salle de yoga, et une chambre permettant d'accueillir des volontaires désirant offrir leurs services en échange du gîte et du couvert.

Des logements passifs

 

Les habitations ont été conçues pour limiter leur besoin d'apport en énergie venant de l'extérieur. Les toits sont équipés de chauffe-eau solaires pour permettre aux douches d'avoir de l'eau chaude. L'eau de pluie est récupérée dans plusieurs grandes citernes éparpillées entre les maisons puis est transférée jusqu'aux habitations pour fournir de l'eau aux douches. L'eau des douches est ensuite utilisée pour la chasse des toilettes et pour arroser les jardins (il est donc indispensable d'utiliser des savons et shampooings biodégradables).

Jardins collectifs et individuel

Chaque résident·e possède un espace privé derrière sa maison qu'il/elle peut utiliser comme bon lui semble. De plus, la communauté a réservé deux emplacements de jardin collectif où permaculture et convivialité sont les maîtres-mots.

© 2023 by IdéActes. 

  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now