Sadhana Forest

Sadhana Forest, ce lieu magique créé en 2003, fait partie d'un large ensemble d'initiatives qui compose le plus grand écolieu du monde : Auroville (plus de 2000 habitant·e·s sur 20 km² et des centaines de volontaires).

Sadhana Forest s'étend sur 28 hectares et pour s'y rendre, nous devons d'abord traverser l'autoroute indienne (ce qui n'est pas une mince affaire !).
Dans ce lieu, nous retrouvons une famille de 4 personnes qui réside et accueille des volontaires tout au long de l'année. Durant notre visite, 80 personnes (venant de tous horizons, indien·ne·s compris·es) y faisaient du volontariat.

Sans titre (73).jpg

Des huttes biodégradables !

Sans titre (77).jpg
Sans titre (76).jpg
Sans titre (75).jpg

Toutes les habitations du lieu ont été construites de manière à respecter au maximum la biodiversité. Les huttes sont entièrement biodégradables et les matériaux utilisés proviennent de la région. Pas de fenêtre ni de porte car il fait assez chaud tout au long de l'année dans cette région. L'écolieu a été conçu de façon à ce que lorsque les habitant·e·s quitteront les lieux, la forêt n'aura pas été dégradée et pourra retrouver ses droits en utilisant les matériaux des huttes en dégradation pour nourrir son sol.

Le but du lieu : la reforestation

Sans titre (98).jpg

Cet écovillage a pour but de reforester une zone qui, il y a 15 ans encore, était totalement aride. Aujourd'hui, de nombreux arbres ont été plantés et l'ombre y est agréable lors des jours de forte chaleur. Afin de ne pas perdre de goutte d'eau par évaporation, chaque arbre est planté à côté d'une bouteille en plastique reliée à une corde qui finit sous ses racines, zone par laquelle il absorbe l'eau. Une fois planté, on couvre la terre de feuilles mortes pour protéger le sol du soleil, apporter des nutriments à l'arbre et diminuer encore l'évaporation de l'eau.

Sans titre (74).jpg

Les alternatives

Toilettes sèches zéro-déchet

Les toilettes de cet écolieu sont zéro-déchet. Ce sont des toilettes sèches dans lesquelles on sépare les urines et les selles pour faire du compost. Le compost est ensuite utilisé un an plus tard pour nourrir le sol des arbres nouvellement plantés. La particularité de ces toilettes est qu'il n'y a pas de papier pour s'essuyer ! On ne dispose que d'un peu d'eau et de sa main pour se nettoyer après avoir fait nos besoins. Pour les occidentaux que nous sommes, il faut un temps d'adaptation pour oser essayer, mais on s'y fait ensuite très vite !

Par mesure d'hygiène, toute l'installation des toilettes a été pensée de telle sorte qu'il suffit d'une main propre pour tout faire (ouvrir et fermer les toilettes, verser les copeaux de bois, etc.). L'autre main peut donc se consacrer à la toilette intime. Evidemment, à l'entrée et à la sortie, le lavage des mains est obligatoire !

Sans titre (99).jpg
Sans titre (81).jpg

Robinet économiseur d'eau

Le lavage des mains est très important et n'est pas pris à la légère, surtout après le petit coin et avant chaque repas. Pour économiser au maximum l'eau utilisée et avoir les mains bien propres, on utilise une tasse percée d'un petit trou en guise de robinet, une autre tasse non trouée et une très grosse marmite remplie d'eau chaque matin.

Pour utiliser ce robinet économe, on remplit la tasse non trouée via la marmite puis l'on verse l'eau dans l'autre tasse (trouée et fixée sur le mur). On peut alors se laver les mains avec un savon biodégradable, grâce au petit filet d'eau qui s'écoule du trou de la tasse. Simple, non ? 

Sans titre (82).jpg

Douche intelligente

Pour la douche, pareil, une installation très simple en extérieur permet à chacun·e de se laver. Pour ce faire, nous avons un sceau à disposition que l'on va remplir avec la quantité d'eau nécessaire à sa douche afin de pouvoir gérer sa consommation d'eau. Si le sceau est trop rempli il devient lourd et dur à porter, et s'il n'y a pas assez d'eau on ne pourra pas finir sa douche (tout est une question d'équilibre). On se douche ensuite à l'aide d'un petit bol et d'un savon biodégradable.

L'eau utilisée retourne alors directement dans la nature.

Un bâtiment collectif

Le hutte principale est le lieu des activités collectives. Tous les repas sont partagés ici. Des ateliers et soirées à thèmes, comme l'"UnTalent Show" (en français "Spectacle des Non-Talents") et l'"Ecofilm club", y sont organisés tout au long de la semaine. 

Sans titre (78).jpg
Sans titre (79).jpg

Une salle de jeux pour enfants

Dans la hutte principale, on trouve aussi un espace réservé aux enfants.

Une personne adulte n'a le droit d'y entrer que si elle est invitée par un enfant (ou en cas d'urgence).

Moyens de transport

Pour se rendre dans les villages voisins ou se déplacer dans Auroville, les volontaires sont encouragé·e·s à louer un vélo ou à partager des scooters ou des rickshaws.

Le garage se situe à l'entrée de Sadhana Forest pour laisser piétonne la zone habitée.

Sans titre (83).jpg

Si ce lieu t'inspire, tu trouveras plus d'informations sur son site : https://sadhanaforest.org/