Le Hameau des Buis

Cet écovillage français est le dernier que nous avons visité dans le cadre de notre documentaire.

Le Hameau des Buis est un écovillage niché au cœur des Cévennes ardéchoises. Le projet a vu le jour en 2001 et les premier·e·s habitant·e·s ont emménagé en 2010. Construit autour d'une école alternative, "la Ferme des Enfants", ce lieu est une oasis où une cinquantaine de personnes, de 4 à 88 ans, cohabitent sur un total de sept hectares. Cet écolieu existe grâce à un "désir collectif d'incarner le changement afin de participer à créer une société plus écologique et humaine."

Un écolieu construit autour d'une école alternative

L'école alternative "La Ferme des Enfants" existe depuis 20 ans maintenant. Elle a été fondée par Sophie Rabhi-Bouquet et accueille 80 élèves scolarisé·e·s de la maternelle au collège.

Des yourtes et un gros bâtiment bioclimatique font office de salles de classes. L'apprentissage naturel et Montessori façonnent les orientations pédagogiques de l'école qui, depuis la rentrée 2016, a rejoint le courant des écoles démocratiques.

C'est un lieu inspirant où les élèves apprennent naturellement la bienveillance, l'entraide, l'écoute et la gestion de leurs émotions, et savent que leur engagement actif et volontaire dans les domaines qu'ils/elles aiment constitue de loin le meilleur apprentissage. 

Des habitations passives

Les maisons ont été construites en s'adaptant aux arbres déjà présents, ce qui rend le lieu encore plus magique. Toutes les maisons sont bioclimatiques et conçues avec des matériaux écologiques. L'écovillage est même lauréat de la "subvention régionale Prébât pour les bâtiments à très haute performance énergétique." On y trouve également des toilettes sèches (un classique), du chauffage solaire direct (via l'utilisation de vitres sur un mur de pierres dans une maison) qui utilise l'effet positif de l'effet de serre entre le mur et la vitre, du double vitrage, de l'eau chaude sanitaire solaire, de la récupération des eaux de pluie, des toits végétalisés, etc.

De quoi nous donner des idées !

Les alternatives

Phyto-épuration

Le traitement des eaux grises (douche et vaisselle) engendrées par chaque maison est assuré par des bassins à phyto-épuration. Toutes les maisons sont connectées, via un réseau de tuyaux enterrés, à ces bassins. Les eaux parcourent trois bassins successifs avec des plantes et filtres différents pour terminer dans une grande cuve. L'eau de la cuve est ensuite conduite dans les différents jardins.

L'eau étant une ressource précieuse, il est normal pour un écolieu de faire le maximum pour l'économiser. Ici, on utilise la même eau 2 fois : récupération des eaux pluviales --> utilisation pour les douches et vaisselles --> bassins à phyto-épurations --> utilisation pour les jardins. 

Bottes de paille

L'utilisation de bottes de paille est très pratique lorsque l'on veut récupérer et utiliser nos urines pour en faire un compost. De manière simplifiée, il suffit d'avoir une botte de paille et d'y verser l'urine. La paille absorbera l'urine (avec les odeurs !) et permettra de faire un compost riche en azote que l'on pourra utiliser par la suite sous forme de paillage dans nos jardins. Il est néanmoins utile de rappeler que pour ne pas dégrader l'environnement proche et les sols, une alimentation saine et sans médicaments pharmaceutiques est à privilégier si l'on veut utiliser les urines ou les selles pour un jardin. De plus, il n'est pas recommandé de les utiliser pour des cultures poussant dans le sol (ex : pomme de terre) car la proximité de la nourriture avec le compost humain augmente les risques de contamination.

Pour en découvrir un peu plus, tu peux te rendre sur leur site internet : https://hameaudesbuis.com/

© 2023 by IdéActes. 

  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now